Rénovation énergétique : comment bénéficier de la prime énergie ?

La prime énergie s’inscrit dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie mis en place par l’Etat dès 2005. Cette prime est un moyen de financement pouvant atteindre des milliers d’euros et vous permettant de rembourser vos travaux de rénovation énergétique. La rénovation énergétique de votre logement est importante car elle vous permet de réduire non seulement votre consommation d’énergie et par la même occasion vos factures comme celle de l’électricité ou du chauffage.
Ce dispositif d’aide permet ainsi à tous les ménages en France de réaliser des travaux énergétiques quel que soit leur situation ou leur niveau de revenus. Ce type de travaux peut effectivement être partiellement ou totalement remboursé grâce à la prime énergie.

La prime énergie : qu’est-ce que c’est ?

Le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie oblige les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburant à faire réaliser des économies d’énergie aux particuliers sous peine de pénalités financières importantes. De façon à inciter les français à initier des travaux d’économies d’énergie, des aides financières sont proposés aux particuliers sous forme de « prime énergie ».

Ainsi, tous les ménages en France peuvent recevoir une prime énergie lorsqu’ils réalisent des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation, quelque que soit leur niveau de revenus : il suffit de s’inscrire à un programme de prime énergie. Des montants de prime bonifiés sont même prévus pour les ménages aux revenus modestes depuis le 1er janvier 2016.

A retenir
La prime énergie est donc une aide financière permettant de favoriser l’engagement de travaux de rénovation énergétique par les particuliers. Les travaux réalisés peuvent être jusqu’à 100% remboursés. Le montant de cette aide travaux peut être multipliée par 5 en fonction des revenus du ménage concerné.

Quels sont les travaux énergétiques éligibles à cette aide ?

Pour bénéficier de la prime énergie, vous devez faire réaliser des travaux énergétiques éligibles aux Certificats d’Economies d’Energie parmi la liste défini par le Ministère du Développement Durable : travaux d’isolation (combles, murs, fenêtres), travaux de chauffage (chaudière gaz à condensation, pompes à chaleur) ou encore travaux de régulation de chauffage. Ces travaux doivent IMPERATIVEMENT être réalisés par un professionnel qui bénéficie d’une mention « Reconnu Garant de l’Environnement » : rendez-vous sur le site www.renovation-info-service.gouv.fr pour trouver un artisan RGE!

Les travaux éligibles aux CEE devant permettre d’améliorer la performance énergétique de votre logement, il est nécessaire qu’ils soient réalisés par un artisan qui a validé une formation dans le domaine des travaux que vous projetez. Cela garantit la bonne installation de votre équipement et c’est donc l’assurance de réaliser des économies d’énergie à l’issue des travaux !

De bonnes raisons de réaliser des travaux de rénovation énergétique

En renforçant la performance énergétique de votre logement, vous réaliserez d’importantes économies sur vos factures d’énergie. Vos consommations d’énergie seront réduites car vous chaufferez et ventilerez votre habitation de manière plus efficace : vous ferez moins de gaspillage !

Vous avez la possibilité, par exemple, de réduire vos déperditions de chaleur grâce à des travaux d’isolation en améliorant l’isolation de vos combles ou encore de l’isolation des murs. Ici, vous améliorez l’enveloppe de votre logement et limitez au maximum la chaleur qui s’échappe de votre bâtiment lorsque vous chauffez l’hiver.

Vous pouvez également rendre votre système de chauffage plus performant et plus économique : saviez-vous qu’une chaudière à condensation à un rendement supérieur à 100% ? Elle produit davantage de chaleur qu’elle ne consomme d’énergie ! Ou alors, avez-vous déjà envisagé le chauffage au bois ou la pompe à chaleur ?

A noter
Un investissement dans l’isolation doit être envisagé avec la mise en place d’un système de chauffage performant. Vous n’êtes pas obligé de réaliser ces travaux en même temps – vous pouvez les envisagez sur plusieurs années. Mais, vous devez réaliser des travaux d’isolation avant d’opter pour un système de chauffage plus performant afin d’éviter de choisir un modèle de chauffage surdimensionné par rapport aux nouveaux besoins de votre logement.

Dès que vous disposerez d’une maison ou d’un appartement avec des équipements plus performants énergétiquement, vous consommerez moins d’énergie. Par exemple, une isolation des combles permet de réduire jusqu’à 30% votre facture de chauffage : pensez-y ! En effet, les économies d’énergie pouvant être générées grâce à une bonne isolation aide à rentabiliser très vite l’investissement que vous faites pour vos travaux.

De plus, en améliorant la performance énergétique de votre logement, vous le valoriserez mieux lors d’une vente future par exemple, contrairement à d’autres biens qui ne bénéficient pas forcément d’un logement avec de bonnes performances thermiques. En effet, le fait qu’il n’y a pas de travaux de rénovation énergétique à réaliser après l’achat de votre bien vous permettra de vous démarquer parmi les autres offres de vente. Le faible coût de fonctionnement d’une maison est un argument fort auprès des acquéreurs.

30% des primo-accédants
sont éligibles à un Prêt à Taux Zéro
qui leur permet d’économiser jusqu’à 20 000 € de frais bancaires.
 

Les conditions pour obtenir la prime énergie

Tous les ménages en France peuvent recevoir une prime énergie dans la mesure où les conditions ci-dessous sont respectées :

  • votre demande de prime doit être faite avant l’engagement de vos travaux d’économies d’énergie
  • votre logement doit être achevé depuis plus de deux ans
  • vos travaux de rénovation énergétique doivent correspondre aux travaux énergétiques éligibles aux CEE : les matériaux et équipements choisis doivent respecter des minima techniques
  • vos travaux doivent être réalisés par un professionnel « Reconnu Garant de l’Environnement » dans le cadre de l’éco-conditionnalité des aides et de la loi de transition énergétique pour la croissance verte

Quel est le montant de la prime énergie ?

Le montant de la prime énergie dépend du type de travaux que vous réalisez, de la zone géographique dans laquelle votre résidence principale est située et de votre revenu fiscal. En effet, votre prime énergie peut être bonifiée si votre revenu fiscal se situe en dessous de plafonds de ressources définis par l’ANAH : Connaître le barème national de l’ANAH. Le montant de votre prime peut être multiplié par 4 ou par 5 : nous vous conseillons donc d’indiquer votre revenu fiscal de référence sur les outils de simulation qui sont mis à votre disposition. Votre prime énergie pourra vous permettre de financer tout ou une partie de votre projet d’économies d’énergie.

Cette offre innovante, basée sur les CEE, permet aux ménages ayant des difficultés financières de réaliser des travaux de rénovation énergétique afin de réduire leurs consommations énergétiques et donc leurs dépenses d’énergie.

Exemples de primes :

  • Pour la pose de 90m² d’isolant sur vos murs, vous pouvez recevoir une prime énergie bonifiée de 2 736€
  • Pour une isolation des combles perdus (100 m² d’isolant posés), vous pouvez bénéficier une prime énergie bonifiée de 1 840€
  • Pour l’installation d’une pompe à chaleur dans une maison de 100 m², recevez une prime énergie de 809€

Les démarches pour demander la prime énergie

Pour commencer, vous devez impérativement créer votre demande de prime énergie avant d’engager vos travaux de rénovation énergétique auprès de votre artisan. L’engagement de vos travaux est matérialisé par :

  • la signature du devis des travaux (ou du bon de commande)
  • le versement d’un acompte

Cette demande de prime ne vous engage en rien – vous n’êtes pas obligé(e) de réaliser les travaux par la suite – mais elle vous permet de vous assurer de bénéficier de la prime énergie lorsque vous aurez décidé de réaliser vos travaux d’économies d’énergie. En effet, si vous faites votre demande trop tard – après l’engagement de vos travaux – vous ne pourrez recevoir aucune aide !

A la suite de votre demande, vous recevrez par mail une attestation sur l’honneur à compléter et signer à l’issue de vos travaux. Le guide sur la constitution de votre dossier qui l’accompagne vous permet également de vérifier les conditions d’éligibilité de vos travaux en collaboration avec votre artisan afin de vous s’assurer de recevoir la prime énergie.

À la fin de vos travaux, renvoyez votre dossier complet comprenant votre attestation sur l’honneur, vos factures acquittées, votre RIB et un justificatif de revenus si vous avez bénéficié de la prime énergie bonifiée. Votre dossier doit être transmis dans un délai maximum de 6 mois à compter de la date de facture de vos travaux.
Après la validation de votre dossier par le ministère du développement durable, vous recevrez votre prime énergie par virement bancaire.

N’attendez plus pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique et réduisez enfin vos factures d’énergie !